Chapitre 1 : Situation dans le monde

Introduction

Selon le Programme alimentaire mondial de l’ONU, 828 millions de personnes ne mangent pas à leur faim. Bien que l'ONU se soit fixé comme objectif en 2015 d'éliminer la faim dans le monde d'ici 2030, le nombre de personnes souffrant de la faim n'a cessé d'augmenter depuis lors. Outre l'inégalité du pouvoir d'achat et la mauvaise répartition de la nourriture, la crise alimentaire s'aggrave notamment en raison de l'augmentation de la population mondiale.

Objectifs de développement
durable de l’ONU
(ODD) :

L’objectif 2 veut éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire,
améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.

faim zero

Recrudescence de la faim

L'insécurité alimentaire s'est aggravée depuis la pandémie de COVID-19 et le début de la guerre en Ukraine. Les chaînes d'approvisionnement mondiales ont été ébranlées, les prix du marché mondial se sont envolés et de nombreux pays ont réagi en imposant des restrictions à l'exportation. À cela s'ajoutent des phénomènes météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents en raison du changement climatique. Par ailleurs, les différences croissantes de pouvoir d'achat entre les pays et à l'intérieur de ceux-ci posent un problème pour la sécurité de l’approvisionnement dans des marchés ouverts.

Outre la faim, la malnutrition a également augmenté avec la pénurie alimentaire. Ainsi, en 2021, une personne sur trois (2,3 milliards de personnes) n'avait pas un accès régulier à une alimentation adéquate, soit 350 millions de plus qu'avant la pandémie. La sous-alimentation est la cause de près de la moitié des décès chez les enfants de moins de 5 ans. Un enfant sur quatre dans le monde souffre de problèmes de croissance à cause de la pénurie alimentaire.

La crise va s'intensifier car il y aura encore 1 milliard de personnes en plus sur la planète d'ici 2050. L'augmentation de la productivité agricole et le renforcement d'une production alimentaire locale durable sont plus que jamais nécessaires.

Figure 1 : Nombre de personnes sous-alimentées en millions
Source : FAOSTAT 2023

La guerre en Ukraine montre la fragilité du système alimentaire

Selon la FAO, 8 crises alimentaires sur 10 sont déclenchées par des conflits politiques et militaires. La crise persistante en Ukraine représente une menace conséquente pour la sécurité alimentaire. L'Ukraine et la Russie sont de grands producteurs et exportateurs de denrées alimentaires. Appelées le « grenier à blé du monde », la Russie et l’Ukraine couvrent respectivement 30 % et 20 % des exportations mondiales de blé et de maïs ainsi que 80 % des exportations mondiales de produits à base de graines de tournesol.

Figure 2 : Part mondiale de marché des exportations de la Russie et de l'Ukraine
Source : FAO, Rapport sur les objectifs de développement durable 2022

De plus en plus de pays touchés

Ce qui est rare devient plus cher. Un total de 47 % de tous les pays ont signalé une augmentation des prix des denrées alimentaires en 2020 déjà. Sur les marchés intérieurs, l'augmentation des coûts de transport et des moyens de production agricole, les goulets d'étranglement logistiques et l'incertitude sur les marchés exercent une pression accrue sur les prix des aliments. En mars 2022, les produits alimentaires étaient presque 30 % plus chers que l'année précédente à la même période, atteignant un niveau record.

logo fokus digital weiss

 

 

Union Suisse des Paysans
Laurstrasse 10
5201 Brugg

info@sbv-usp.ch
+41 (0)56 462 51 11